Reconnaissance de la Palestine, bientôt.

Après des semaines de tractations le Parlement européen (PE) a adopté aujourd’hui  à une très large majorité une motion appelant au principe de reconnaître  l’État de Palestine et à continuer les négociations qui doivent conduire à la coexistence pacifique de deux États avec Jérusalem comme capitale des deux pays.
Certes cette motion est symbolique, car ni le Parlement européen ni même l’Union européenne  ne peuvent reconnaitre un État. Ceci relève de la compétence des États membres.
Le fait que ces dernières semaines de nombreux parlements nationaux  ont appelé  leurs gouvernements respectifs à reconnaître la Palestine, a certainement aidé  les principaux groupes politiques du PE à se mettre d’accord sur une motion commune.
En adoptant cette motion, les eurodéputés entendent lancer un signal fort à l’adresse de la Palestine et d’Israël, un appel à la désescalade de violence. Il faut que les deux États trouvent un accord: la Palestine a le droit d’être reconnue comme un État indépendant et Israël a le droit de vivre en sécurité dans les frontières qui lui ont été attribuées en 1967.
La motion est également une invitation à la Haute représentante Frederica Mogherini de s’engager dans les pourparlers au Proche-Orient, une demande aux ministres des affaires étrangères à adopter une politique commune et un signal que  l’Europe doit prendre ses responsabilités et  occuper sa place dans ce conflit.
Il est temps de mettre un terme aux actes de violence et d’agression, le Parlement européen espère que le signal envoyé aujourd’hui contribuera à créer les conditions pour une reprise de négociations afin de  mettre un terme aux souffrances des populations de la région.

 

mediafins.com