Que penser de Cecilia Malmström?

La commissaire désignée au Commerce, la Suédoise Cecilia Malmström, a été la première à passer son audition devant les parlementaires européens.

Elle semble à l’aise dans cet exercice, montre du dynamisme, elle est certainement compétente, mais on peut douter de sa capacité à être une « teamplayer » dans la nouvelle Commission qui a pourtant l’ambition et l’obligation de fonctionner en équipe.

Alors que le président Juncker s’est clairement prononcé contre l’inclusion dans le Traité transatlantique avec les États-Unis (TTIP), d’un mécanisme ISDS permettant aux firmes multinationales de contester en justice des politiques qu’elles jugeraient néfastes pour leurs intérêts Madame Malmström a fait des ouvertures contraires. Elle veut en discuter, estime qu’il est prématuré de l’exclure pour le moment. Ces déclarations ne sont pas très rassurantes !

Par ailleurs, une information révélée par le Spiegel ce week-end pèse lourd contre Cecilia Malmström: Aux États-Unis un mail de début 2012 a été rendu public dans lequel des responsables américains en charge dossier commerce écrivent que le cabinet Malmström, (responsable des Affaires intérieures de 2009 à 2014) serait préoccupé par la réglementation sur la protection des données présentée par la commissaire à la Justice Viviane Reding et fournirait le moment venu aux Américains des informations sur le calendrier et d’autres détails. Évidemment Madame Malmström est maintenant soupçonnée d’avoir voulu affaiblir cette réglementation dans l’intérêt des Américains.

Cecilia Malmström n’a pas vraiment fourni d’explication plausible sur ces révélations, déclarant simplement qu’elle avait toujours soutenu la proposition de la commissaire à la Justice.

Madame Malmström sera commissaire, sans doute. Personne ne doute de ses compétences, mais sa position ambiguë sur l’inclusion ou non du mécanisme ISDS, sa proximité ou non avec les États-Unis suscitent beaucoup de questions et de soupçons. Affaire à suivre !

 [Photo © European Union 2014 EP]

mediafins.com