Les derniers jours du Président Barroso

José Manuel Barroso a tenu son dernier discours au Parlement européen le 21 octobre en faisant le bilan de ses 10 ans à la tête de la Commission européenne.
Normal que le président sortant dresse un tableau flatteur de ses deux mandats: sous sa présidence l’Union européenne a surmonté avec succès des crises institutionnelles et financières et en est sortie renforcée. Effectivement depuis 2005 trois pays, la Bulgarie, la Roumanie et la Croatie ont rejoint l’Union.
L’euro dont la plupart des spéculateurs prédisaient la fin a survécu et au 1er janvier 2015 un nouveau pays, la Lituanie, va intégrer la zone euro.
Mais à aucun moment le président Barroso n’a parlé des sacrifices qui ont été imposés aux pays sous tutelle de la troïka, il n’a même pas mentionné le chômage grandissant, qui est pourtant le fléau de l’Europe et qui fait douter de plus en plus de citoyens de l’efficacité et de l’utilité de l’Union européenne.
Pas un mot de regret, pas d’autocritique, pas la moindre marque d’empathie pour les gens qui souffrent.
Je ne vais pas le regretter.

[Photo © European Union 2014 – Source EP]

mediafins.com