Le projet danois sur la confiscation des biens des migrants: un projet de loi outrageux?

Un projet de loi controversé sur la confiscation des biens des migrants au Danemark devrait passer sans encombre au parlement danois après un accord entre une majorité de partis annoncé le 12 janvier par le gouvernement de droite.

Ce texte tend à donner aux policiers le pouvoir de « saisir des biens que les demandeurs d’asile apportent avec eux afin de couvrir leurs besoins en alimentation et en hébergement ». Même si les ambitions du gouvernement ont été revues à la baisse pour permettre un accord avec les sociaux-démocrates danois, l’esprit de cette loi n’est pas sans rappeler les heures les plus sombres de notre Histoire.
Je pense que c’est un mauvais message qui est envoyé aux citoyens de l’Union. Comment appeler légitimement les européens à la solidarité si nous restons muets devant ce projet? Or, comment sortir de cette crise sans précédent si les Etats-membres donnent des réponses isolées? Je reste convaincue que la réponse doit être européenne et solidaire.

Nous avons voté ce matin contre l’initiative des Verts qui proposaient de rajouter ce point sensible à l’agenda. Non pas parce que nous cautionnons le projet en cours au Danemark, mais parce que nous voulons pouvoir en débattre correctement avec toutes les clés de compréhension et d’informations en main. Ainsi, le but est que lors de la prochaine session plénière les discussions soient engagées en présence d’un représentant du gouvernement danois.

mediafins.com