Pour une transition énergétique juste et solidaire

Les propositions de la Commission Juncker sur l’Union de l’Énergie sont un premier pas dans la bonne direction.

L’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, adossées à une infrastructure intelligente et moderne, devront constituer la colonne vertébrale de l’Union de l’Énergie. Surtout, la mise en place de l’Union de l’Énergie doit se traduire en un approvisionnement énergétique qui profite tant aux industries qu’aux consommateurs européens, et qui lutte contre la pauvreté énergétique.

En tant que Socialistes & Démocrates, nous voulons une Union de l’Énergie profondément sociale. Elle se fera dans le dialogue et s’accompagnera de politiques sociales qui soutiennent la main d’œuvre dans le secteur de l’énergie et les secteurs industriels annexes; elle devra prévoir des mesures fortes de protection des consommateurs, accorder une attention particulière aux besoins des plus vulnérables et déclarer la guerre à la pauvreté énergétique.

Bien évidemment, l’Union de l’Énergie doit bénéficier à tous les États-Membres et non pas viser le profit de certains grands États… et de leurs géants de l’énergie.

Finalement, la mise en place d’une Union de l’Énergie doit s’inscrire dans une stratégie industrielle plus large et globale, conçue pour réindustrialiser l’Europe. Dans cette optique, l’intensification de la Recherche & Développement est essentielle pour accroître la compétitivité, relancer l’économie et réaliser les progrès qui permettent de maintenir la prévisibilité des prix de l’énergie.

Pour moi, je le rappelle, la transition énergétique doit être juste et solidaire!

[Photo © maho – Fotolia.com ]

mediafins.com