À ton avis, le prix Sakharov 2014 a-t-il été attribué à la bonne personne?

Absolument! Cette année le Docteur Mukwege a reçu le prix Sakharov en reconnaissance de son engagement pour les femmes victime de viol dans l’Est du Congo.

Lors de la séance solennelle à Strasbourg du 26 novembre, le Docteur Mukwege a ému l’hémicycle quand il a parlé des souffrances des femmes de son pays, ce Congo si riche en ressources et dont les habitants sont si pauvres parce que le pays est mal gouverné et que les seigneurs de guerre règnent en maître et terrorisent la population.

Le viol est utilisé comme arme de guerre, tous les jours, des femmes, des jeunes filles, même des bébés, sont violées original viagra billig. Elles souffrent physiquement, et en plus elles et leurs enfants nés d’un viol sont mis au ban de leur communauté.

Depuis des années le Docteur Mukwege et son équipe soutiennent ces femmes et s’efforcent de leur rendre leur dignité et la joie de vivre. Denis Mukwege est un grand homme et a amplement mérité le lauréat du prix Sakharov 2014.

Créé en 1988, le Prix Sakharov récompense des personnalités exceptionnelles qui luttent contre l’intolérance, le fanatisme et l’oppression. C’est ainsi que le prix a été attribué à des personnalités comme Nelson Mandela (1988), Aung San Suu Kyi (1989) et Malala Yousafzai (2013). Les nominations peuvent être faites par un groupe politique ou 40 députés minimum du Parlement européen. Les commissions parlementaires des affaires étrangères et du développement votent pour choisir, parmi les nominés, les trois finalistes. Ensuite, c’est à la conférence des présidents de choisir le lauréat.

Qui était Sakharov ?

Prix Nobel de la paix en 1975, le physicien russe Andreï Sakharov (1921-1989) est avant tout l’inventeur de la bombe à hydrogène. Inquiet des conséquences de ses travaux sur le futur de l’humanité, il cherche à faire prendre conscience du danger de la course à l’armement nucléaire. Il obtient un succès partiel à travers la signature du Traité contre les essais nucléaires en 1963.
Considéré en URSS comme un dissident aux idées subversives, il crée, dans les années 1970, un Comité pour la défense des droits de l’homme et la défense des victimes politiques. Ses efforts sont couronnés par le prix Nobel de la paix en 1975.

mediafins.com